2ème dimanche du temps ordinaire (C)

Mgr Stanislas Jez

15 janv. 2022

- L’agitation autour du manque de vin
- Le surprenant dialogue entre Jésus et Marie
- Le stupéfiant miracle, l’humour (toi tu gardes le bon vin pour la fin !)
Quelle vivacité !
Que de peintres ont aimé les noces de Cana et quelle tentation pour nous de rester sous le charme de la noce.
L’admirable conteur, St Jean, est aussi l’évangéliste théologien qui révèle lrd mystères en utilisant, avec un art subtil, les mots de son vocabulaire d’initiateur.
Regardons scintiller gloire et signe.
Voyez comme s’opposent eau et vin, comment se complètent heure (« mon heure n’est pas encore venue ») et le commencement (« tel fut, à Cana, le commencement des signes »).
Plongeons au cœur de cette page de révélations et arrivons aux deux mots clés :
Il gouta l’eau changée en vin
Ses disciples crurent en lui
Chaque épisode de St Jean est un appel à croire quelque chose qui est une approche de la foi totale.

La cause c’est le manque d’amour, c’est la source des mauvaises paroles, du dénigrement de quelqu’un, des ragots, des racontars, des calomnies, des diffamations.